Focus : Les ATMS

Focus : Les ATMS

17 septembre 2020 Non Par Fever

Et bien en voilà une aventure qui mérite d’être racontée !
Pour ceux qui ne les connaîtraient pas, les ATMS sont une équipe du Sud bien connue dans le monde de l’Airsoft et plus particulièrement du Milsim.
Autant vous dire qu’aller à leur rencontre n’était pas sans un certain stress.

Après quelques échanges, notamment après avoir ouvertement dit que je voulais être soldat de l’image dans l’Airsoft, il était clair que je ne pourrais côtoyer et encore moins accompagné cette équipe sans avoir été mesuré, pesé… En un mot, testé.

L’occasion se présente rapidement sous la forme d’une randonnée nocturne suit d’un drill le lendemain. Mise en condition pour les leurs qui feront HK45, recrutement pour leurs jeunes recrues et bien évidement, mise à l’épreuve pour moi.

C’est ainsi que tout ce petit monde se retrouve un samedi soir, aux dernières lueurs du jour. Le premier contact est détendu, amical. Certains m’ont déjà croisé sur d’autres OP. Les derniers préparatifs se font tranquillement. On parle de tout : airsoft, souvenirs et matériels.

Mais on n’est pas là pour bavarder ! On enfile les sacs sur le dos et on se met en marche. Boum ! C’est l’heure. Pas question de se foirer, faut faire bonne impression.  Et comme un mec bien intelligent, je n’ai rien trouvé de mieux que de faire du sport toute la semaine donc j’embarque avec quelques courbatures et un quota énergie diminuée …. Super …

Et finalement, une fois lancé, une fois dans le bain … Et bien c’est juste un vrai régal !
Bon, de nuit, difficile de profiter des paysages mais l’ambiance est bon enfant. Les délires et les blagues salaces fusent. Les esprits taquins allègent la difficulté du terrain.

La nuit avance et malgré notre rythme de marche plus qu’honorable, nous n’arriverons pas à la rattraper. Surtout qu’un petit détour hors-piste, parmi les buissons, nous ralentira pas mal et aura presque raison de nos dernières forces.  Heureusement, nous arrivons à notre destination. La délivrance, nous pouvons établir le bivouac et enfin nous reposer après 6h de marche.  Nous arrivons encore à tenir debout pour nous permettre une petite séance d’étirements. Les rires raisonnent dans l’obscurité jusqu’à la dernière minute, même lorsque nous avons rejoint nos duvets et que nous profitons d’un sommeil qui sera bref mais tellement mérité.

Le réveil se fait en douceur, on émerge à peu près tous en même temps. De façon un peu désordonné, on replie le bivouac tout en prenant un petit déjeuné. Et nous prenons la direction du terrain sans laisser de trace. Quelques minutes de marche pour se mettre en jambe. Et puis on est plus à ça près avec les kilomètres parcourus hier. ATMS serait-il un acronyme de « Attention Tu Marches Souvent » ?  Ahah, nous revoilà partie dans la bonne humeur.

Le drill se déroule en petit comité. On revoit les bases du jeu en escouade. Et bien que cela soit poussé dans les détails, cela reste très pédagogique et très digeste à suivre.  Même la partie de capture, avec menottes et mise au sol, se fait de façon bon enfant. Chacun y va de sa question ce qui permet de couvrir de nombreux cas et possibilités.

Chaque module d’apprentissage laisse place à une mise en situation. Afin de mettre en application mais également d’avoir notre dose d’action. Sous l’œil extérieur d’un instructeur à l’affût. On conseille, on corrige et on recommence. Je me prête même au jeu en en endossant pour un instant le rôle de l’adversaire. Qui plus est, pour faire une embuscade. Ah ! Les fous ! Me demander à moi une embuscade. J’avoue que je me prends un peu trop au jeu et oublie la notion d’exercice. Un poil trop joueur et agressif, je me bats de toutes mes forces. Et au fond de moi, l’envie d’impressionner.

Par chance, on ne m’en tient pas rigueur.
Sur la fin de l’après-midi, la fatigue finit par avoir raison de nous. Il est temps de redescendre de notre montagne. Non sans un petit détour par le bistro du coin pour trinquer à ce weekend passé ensemble.

Je reprends la route avec pleins de souvenirs en tête et de clichés dans l’appareil.
Il est temps pour moi de conclure.
Finalement, j’ai abordé ce weekend avec une certaine pression. Et elle était justifiée. Les ATMS ont une réputation bien fondée. Même si ce ne sont ni des professionnels, ni des experts, ils ont une soif et un capital de connaissance impressionnantes.  Et malgré ça, il reste d’une grande humilité, cherchant tout le temps à s’améliorer. Ils se sont révélés comme un groupe uni qui, j’en suis sûr, pourront relever n’importe quelle épreuve tant qu’ils seront ensemble. Leur efficacité et leur rigueur au combat n’a d’égal que leur humeur joviale et positive.

Les ATMS sont une équipe avec qui il fait bon vivre et combattre. Et ce sera avec plaisir que je partagerai avec eux de nouvelles aventures.

Facebook Comments