Canon interne Solar Eclipse de chez T.N.T Studio

Canon interne Solar Eclipse de chez T.N.T Studio

6 novembre 2018 Non Par Fever

APS-X Systeme Solar Eclipse S+ Precision Double I/D Air Cushion inner barrel….
Un nom qui en dit long, peut être un peu trop.
Plus simplement appelé “S+”, ce canon interne est le petit dernier de T-N.T. STUDIO, société taïwanaise, spécialisée dans l’upgrade.
Encore peu connu sur le marché Français, voir Européen, ce canon n’a pourtant rien à envier à ses concurrents.
Sur le papier….
En effet, ses caractéristiques sont des plus alléchantes :
Canon en acier, diamètre interne 6.03, widebore et la nouveauté de T.N.T : une bossette de positionnement.
Mais de quoi il s’agit? Déjà le widebore.
Pour ceux qui ne connaisse pas encore ce système, il s’agit d’une variation du diamètre interne, passant de 6.03 à 6.20 sur les 5 derniers centimètres. Cela a pour effet de canaliser le flux d’air et d’éviter un trop plein d’air en sortie de canon et limite le cône de détonation.
Et la bossette? Alors là on est sur l’innovation pure.
Le canon dispose donc à l’entrée, sous la fenêtre, d’une petite bossette pour venir caler la bille.

Si elle parait flagrante sur les photos de TNT, sachez qu’en vrai, elle parait bien moins importante. Limite comme une simple rayure tant elle est fine.
Mais si c’est si infime, à quoi sert elle? Et bien selon le fabriquant, elle vient corriger le positionnement de la bille dans le canon, afin qu’elle soit parfaitement centré, limitant la surface de friction en bas du canon et augmentant la surface de contact avec le joint hopup. Le résultat serait donc une meilleure stabilité, un meilleur groupement avec un appui hopup moindre.

Mais voilà, tout ça c’est bien beau mais ça reste de la théorie, sur le papier.
Mais qu’en est il en réalité? Et bien ça tombe bien. On s’est posé la même question et on s’est procuré un canon S+ pour mener notre enquête.
L’unboxing
Déjà, on constate le professionnalisme. Non seulement le délai de livraison a été très court (5j pour un colis venant de Taiwan….), mais le canon arrive dans un écrin digne de ce nom.
Carton, papier bulle et tube en carton rigide, dans lequel le canon est calé à l’aide de rondelle de caoutchouc. Tout est fait pour que le canon arrive intact et quand on connait le tact de nos amis postiers, il y a de quoi en rassurer plus d’un.

Au programme de nos tests, un canon S+ en 420mm et un joint TR-HOP.
Enfin… le joint au final nous n’en parlerons pas tout de suite…. Il y a eu erreur sur la marchandise et nous avons reçu un joint type VSR…
Cependant visuellement on peux dire que ce joint n’a pas l’air mauvais. Il s’emboite bien sur le canon, ce qui doit donner une bonne étanchéité. Quand à l’appui, nous sommes sur un appui de type plat, similaire à celui des derniers joints Silveraback.
Bien évidement ce joint n’est pas compatible avec notre réplique mais afin de s’excuser de cette erreur, TNT va nous envoyer un autre joint.
Nous ferons donc son “évaluation” un peu plus tard.

Bien intéressons nous donc au plus important : le canon.
Faute de joint d’origine, il va falloir lui en trouver un. Quand est il de la fenêtre ?
Et bien rassurez vous, elle est plus que convenable. Pour preuve, voici un comparatif entre un PDI, un Silverback et un TNT.

On constate que non seulement la fenêtre est un peu plus grande que celle d’un Silverback mais qu’elle est également droite à l’inverse d’un PDI.
Un bon point donc car cella permettra d’être compatible avec la plus part des joints, d’accepter la plus part des appuis et d’être efficace avec les R-HOP.

Ensuite viens le widebore.
Là dessus je ne m’étendrais pas car c’est une “technologie” qui est loin d’être nouvelle et qui a déjà fait parler d’elle, tout comme elle a fait ses preuves.
On la retrouve sur ce canon et c’est une bonne chose.

Et enfin le cœur du sujet. L’innovation qui nous a fait acheter ce canon. La “micro bosse” !
Réel impact ou simple théorie, passons là en revue.

Premièrement et comme énoncé plus tôt, la micro bosse est bien moins visible que ce que l’on pourrait croire. Difficile de la percevoir à l’œil nu ou en photo. On pourrait presque croire qu’il s’agit d’une simple rayure.

Mais détrompez vous, elle est bien présente et porte bien son nom de “micro bosse”.
Quand à son efficacité, elle est remarquable en comparaison de sa taille.
Les billes ne roulent plus dans le canon et reste maintenues au niveau de la fenêtre (pour info, les tests ont été fait avec de la 0.45 Geoff). Le maintien reste cependant très léger car il suffit d’un rien pour faire tomber la bille.
Quand au centrage, il est tel que promis par le constructeur et je dois avouer que c’est assez bluffant de le voir en vrai.

Jusque là, les promesses sur papier collent avec la réalité.
On part donc d’un bon pied pour la phase finale : la phase de tirs !

Soyons franc de suite, le but n’était pas de chercher la portée mais de voir si le gain de précision était réel. Pour cela les tirs seront effectués à la 0.45 Geoffs, par un SRS 16”, piston PUSH version 2018, joint silverback V2 60°, bloc hopup d’origine, le tout a une puissance de 1.9j (au grammage cité). La cible quand à elle est une demi feuille A4, placé à 50M.
Et ceux qui osent me dire “trop facile”, je vous invite à essayer, c’est un exercice d’adresse très amusant.
Léger vent latéral de droite et forte humidité (vue que les tests ont été fait entre 2 averses)

La série comportera 15 tirs afin d’en tirer une bonne conclusion.
10 tirs au final toucheront. Les conditions météorologiques et mes talents de sniper médiocre ne me permettront pas de faire mieux.

On remarque malgré tout que les tirs sont bien groupé. Les billes filent droit et surtout sont très régulières. Et le hopup demande un réglage bien moins important que sur les canons précédents (encore une fois, comme nous l’avait annoncé le fabricant)
Pour ce qui est de la portée, nous n’avons pris aucune mesure réelle (ce n’était pas notre objectif) mais elle est conforme à ce qu’on peux attendre d’un canon 6.03 acier.

Après démontage et inspection, aucun résidu de bille ni de trace blanche dans le canon.
Le système de micro bosse semble donc au point

Seul ombre au tableau, lors des premiers tests, nous avons constaté des irrégularités dans le hopup. Mais rien lors des tests suivants.
Ce qui nous fait penser que le canon est extrêmement sensible. Il demande un montage “au poil” avec un joint étanche et rodé.

En conclusion, un excellent canon, qui permets des tirs très pointilleux et qui exige un montage et un réglage tout aussi minutieux.
Il vient se placer sans difficulté dans notre top 5 de nos canons internes préférés.Nous avons hâte de recevoir le joint TR-Hop afin de pousser les tests.
Cela fera l’objet d’un nouvel article où nous pousserons les mesures : portée, groupement … tout y passera.

Un grand merci à T-N.T. STUDIO pour leurs réponses, leurs conseils et leur patience.
Cet article a été écris en toute franchise (et vu qu’on a acheté le canon comme tout le monde, on allait pas se gêner pour être franc)
Merci de nous avoir lu.
http://www.taiwangaote.com/

Facebook Comments