La FFA – réponse au débat

La FFA – réponse au débat

12 novembre 2019 Non Par Fever

NdlR : aujourd’hui, l’association des Taipans a ouvert le débat et la réflexion sur la FFA, la fédération française d’Airsoft. Bien qu’hésitant à prendre parti de façon publique, je me suis décidé d’y répondre. Malheureusement, avec un texte dépassant les 1300 mots, je trouvais cela trop gros et indigeste pour Facebook, c’est pourquoi je post ici. Bonne lecture et bon courage.

À la base, je ne voulais pas prendre part à ce débat de façon publique.
Mais aux vues de votre prise de position, ça pourrait être intéressant de confronter nos idées.
Car attention, si je me permets de juger, c’est bien en connaissance de cause. J’ai été adhérent FFA durant une année, quand j’y ai souscrit pour l’association dont j’ai été président.  Et je n’ai pas souhaité poursuivre avec eux. Un an s’est écoulé depuis, je pense donc pouvoir prendre assez de recul pour débriefer de cette décision, et donc de ma prise de position … je ne dirais pas contre, mais presque…. Envers la FFA.


Commençons par le côté financier. Et oui, c’est moche, c’est vénal mais malheureusement c’est inévitable. De nos jours tout à un prix et quand on gère une association, faut bien tenir les comptes. Or la FFA est bien trop chère. Attention ! Je ne dis pas que ce n’est pas justifié ! Je me doute qu’ils aient des frais de fonctionnement et qu’ils ne sont pas là pour se faire du fric (quoi que, sujet discutable, mais je pars du principe que c’est une association à but non lucratif et que nous sommes dans un monde honnête….). Mais alors, ce prix, c’est quoi ? Si on regarde chez la FFA, on est actuellement à 8€ de licence + le prix de l’assurance (allant de 12 à 2€ selon le nombre de membres). Et déjà là, j’ai un souci car l’assurance justement est un contrat MAIF, relatif à la pratique de l’Airsoft (et à d’autres sports à risques, c’est une histoire de catégorie chez eux). Or si on souscrit à la MAIF directement, le contrat coûte dans les 100€ à l’année, et couvre de 0 à 50 joueurs. Et je le sais car c’est une démarche que j’ai faite cette année ! Donc le calcul est vite fait, si vous dépasser les 14 membres, un contrat MAIF vous sera plus rentable que le contrat FFA. Et je ne rentre pas dans le détail du contrat car au moins avec la MAIF, on peut ajouter des closes comme pour l’assurance de mobiliers, structures, bâtiments ect ect… Tout ce blabla pour dire quoi ? Ben que déjà, la FFA est plus cher, et ça, rien qu’au niveau du contrat d’assurance.

Mais ce n’est pas fini ! Car tant qu’on est sur l’assurance, pourquoi devrais-je en prendre une chez la FFA quand on sait que c’est l’assurance de l’organisateur qui prends en charge ? Ce n’est pas à ça que servent les PAF prisent lors des parties ? À régler les frais d’assurance et d’entretien du terrain ? Mais si l’assurance couvre jusqu’à 50 joueurs, pourquoi je dois payer une assurance en plus ET un PAF ? Surtout qu’en tant que joueur individuel, je ne peux pas prétendre à une assurance, que ce soit MAIF ou FFA. Et c’est bien pour ça que c’est l’assurance de l’organisateur qui couvre l’évènement. Comme quoi, des fois, c’est bien foutu ces conneries… Si encore, entant qu’adhérent FFA, je bénéficierai d’une réduction de PAF sur les parties organisées par des associations elles-mêmes adhérentes FFA, là il y aurait une logique, mais moins de rentabilité sans doute.
Bref, vous l’aurez compris, le pognon, ça envenime les choses ….

On va lâcher un peu l’assurance car c’est source de conflit. Voyons donc ce que seul la FFA offre (vu que l’assurance, on sait qu’on peut trouver pareil moins cher ailleurs…) La Licence !
Bon, déjà, à quoi elle sert ? À faire fonctionner la FFA. Ok, mais en clair ? Ben bonne question…
Je ne doute pas des bonnes intentions de la FFA mais à quoi ils servent ? Car depuis 2 ans, on les sent un peu mou … Dernière action concrète pour le bien de l’Airsoft : fin 2017 avec la modification d’un arrêté concernant le transport des répliques. Mais depuis plus rien…. Après niveau communication, ils sont forts, je dis pas ! Résumer des textes déjà existants, mettre à dispositions des papiers et des panneaux pour faciliter la vie des associations, négocier des partenariats… C’est sûr c’est sympa mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’est faire avancer la discipline… Après, je ne doute pas qu’ils aident leurs adhérents mais encore une fois, ça reste très interne et ça n’apporte pas grand-chose à la discipline en général.

On pourrait parler de leur charte. Cependant, je la trouve un peu limite. Franchement, quand on voit les efforts mis sur la présentation du reste, leur charte est un peu triste. Surtout qu’à part demander de respecter la loi (quoi que si vous avez besoin de signer une charte pour la respecter, faut se poser des questions), ou encore respecter les règles de savoir vivre évidente et les bases du fair-play. Je trouve ça presque dommage de devoir le rappeler car ça veut dire que ce n’est pas une évidence (de déclarer quand on est OUT, de garder les lieux propres).


Quant à parler charte, je m’autorise un petit aparté sur les puissances. Rien à voir avec la FFA mais je commence un peu à en avoir marre de cette pseudo-convention tacite qui définit les PA à moins de 300fps, les AEG à 350fps et les snipes à 460fps, en 0.20 s’il vous plait.
Je suis un peu sensible sur le sujet (mon côté sniper sans doute) mais déjà, quand on arrêtera de voir ça, on aura fait un grand bond en avant. FPS = vitesse ! Si on veut mesurer une puissance, on mesure en joule ! Et par pitié, à la bille de jeu. Je ne vais pas faire un court de science, je pense que le terme Joule Creep parlera à tout le monde…. Donc je ne sais pas qui nous a pondu ça. C’était surement très bien y a 10 ans mais au vu des avancés technologiques faites dans l’airsoft, va falloir évoluer un peu. Et si la FFA veut se trouver un cheval de bataille, ça serait un bon début je pense….

Revenons-en à nos moutons…

Donc vous m’excuserez mais entre des tarifs plus élevés que le marché et des actions relativement minimes, je ne vois pas pourquoi je soutiendrai leur cause. Même si leurs intentions sont bonnes … Comme on dit, l’enfer est pavé de bonnes intentions. Donc personnellement, je ne les soutiendrai pas en (re)devenant adhérent mais je n’irai pas leur mettre des bâtons dans les roues volontairement (enfin, mise à part ce pavé, et encore … mon but n’est pas de liguer les gens contre eux, j’exprime mon point de vue).

Aller, je critique, je critique, mais c’est facile me direz-vous. Qu’est-ce que je fais pour faire avancer les choses ? Ah ! Il est beau le donneur de leçons qui ne fait rien de plus si ce n’est moins !
Et là-dessus vous avez raison. Et c’est là où je veux en venir.
Car seul, je – nous – ne pourrons rien faire. Mais avant de vouloir courir, il va savoir marcher. Pour moi, le problème majeur actuellement n’est pas le nombre de Fédérations ou leurs façons de faire. Ce sont les mentalités. Après 12 ans de pratique, je vois comme la discipline à évoluer et je vois également la mentalité des nouvelles générations de joueurs. Je vois les scissions entre mouvements (milsim, dominicale, speedsoft, loisir, sportif…). Je vois la magie d’internet ravager les mentalités, chacun bien au chaud derrière son clavier et protéger par un écran. Chacun expose sa philosophie de comptoir, prêche pour sa propre paroisse. On tourne en rond, on se renvoie la balle, on enfonce des portes ouvertes. Mais personne n’avance. Et on s’enlise dans des discours qui ne trouve aucun écho. Un peu comme mon pavé actuel.

À qui la faute ?
Comment s’en sortir ?
Que faire ?
Ça, c’est un autre débat.

Si vous avez lu jusque-là, déjà, bravo !
Je me doute que c’est long et pas forcément agréable à lire si vous ne partager pas mon avis.
Cependant, je reste ouvert à la discussion et si vous voulez échanger à ce sujet, que ce soit ici ou sur Facebook, ce sera avec plaisir.

Facebook Comments