Manger pour tenir !

Manger pour tenir !

11 juillet 2019 Non Par Fever


La nourriture, c’est le nerf de la guerre. Tout le monde le sait. Si on a l’estomac dans les talons, difficile d’être efficace. Et c’est valable aussi pour nous autres, Airsofteurs. Que ce soit sur des parties de 24h ou plus, ou sur des grosses OP milsim bien dures, vous devrez penser à vous nourrir.
Mais c’est un emport pas souvent facile à juger. L’eau, les repas, la place et le poids… Tout se mesure.

Et c’est dans cette idée d’optimisation que je me suis testé à faire mes propres barres énergétiques.
Moins coûteuses que celles du commerce et plus nourrissantes, elles offrent une bonne alternative à des repas tout faits ou déshydratés.

La recette me vient d’un confrère sniper, Natoo et de son ami Van, qui ont étudié la chose afin d’établir la meilleure recette. De la pomme de terre, pour les glucides et les minéraux, des céréales pour un apport en fibres, du lard fumé pour les lipides et la protéine, des raisins secs pour les glucides rapides et de la menthe pour apporter du goût et une touche de fraîcheur.

La réalisation est des plus simples !
Premièrement, la pomme de terre est cuite et réduite en purée. Jusque-là, rien de compliqué….
Le reste des ingrédients est haché…

Et après ? Vous mélangez !
Au niveau proportion, je suis partie sur 100gr de purée, pour 100gr de céréales, 25gr de lard et 25gr de raisins.
Petite variante : vous pouvez ajouter un œuf. Cela donnera une barre avec une texture plus légère et moins sèche. Mais dans ce cas, il faudra cuire la barre en ballotine, dans une casserole d’eau chaude (quelques minutes suffisent)

Une fois bien mélangé, il ne reste plus qu’à disposer sur du film alimentaire, former avec plus ou moins de talent de belles barres … Sachant que j’ai fait par recette 4 barres de 60gr environs mais rien ne vous empêche de faire des barres plus grosses.
On fait prendre au frais quelques heures. Et le tour est joué !

Niveau dégustation, je note quelques erreurs de ma part. Ce qui est normal pour un premier essai. Les céréales sont trop grosses. Elles ne permettent pas d’avoir quelque chose d’assez sec et compact. Et en bouche, elles apportent une mâche trop insistante. A l’avenir, il vaudra mieux concasser les céréales ou les réduire en poudre grossière.
Malgré ça, le goût reste agréable. Sachant que j’ai également testé plusieurs recettes : avec l’ajout d’épices (thym, coriandre, curry) et une version « dessert », sans lard mais avec des abricots secs…
Bref, vous pouvez accommoder selon vos gouts. Et on se sent vite calé après 3-4 barres.
Niveau conservation, on est loin de la barre industrielle. A température ambiante, les barres tiennent 3-4 jours sans problème (sauf celle à l’œuf, qui ne tient qu’une journée). C’est assez court mais suffisant pour une randonnée ou une OP.

Bon ok, l’atelier cuisine c’est rigolo mais c’est quoi le but de tout ça ?
L’optimisation ! Encore et toujours ! Car quand on part sur des parties intenses et immersives, on n’a pas toujours le temps de bien manger, de sortir le réchau, de réhydrater ect …
Le but de cette recette est d’avoir un apport suffisant pour un encombrement minimum, sans contrainte de temps ou de matériel.

Et quand je parle d’apport, autant parler de chiffre. Car seuls les chiffres comptent !
Pour la recette de base, nous avons un apport de 580 Kcal (650 si vous faites la variante avec l’œuf)
Ce qui peut sembler léger… Et pourtant quand on regarde les repas lyophilisés, la plupart font entre 400 et 500 Kcal.
Sauf que les barres font un poids total de 250gr alors qu’un repas lyophilisé fait 110gr sec et nécessite 300gr d’eau. Soit 410gr au total…

Cependant, que représente 580Kcal ? Et surtout, de combien ai-je besoin ?
Pour cela, il existe une formule simple :
66,5 + (13,75 X poids) + (5 X taille) – (6,77 X âge)
Le tout, multiplié par un coefficient de 1.725, qui correspond à une journée très sportive

(source : https://www.santemagazine.fr/alimentation/acheter-et-cuisiner/repas-equilibre/comment-calculer-vos-besoins-journaliers-en-calories-267433 )

Ce qui donne, pour moi, un besoin de 2665.5 Kcal / jour.
Une recette de barre représente donc ¼ de ce besoin. Insuffisant ? Pas forcément…

Alors que faut-il en retenir ? Faut-il abandonner les repas déshydratés au profit de ce genre de barres ? Pas totalement.

Je reste un partisan des repas chauds sur les dominicales et les parties simples durant lesquelles je peux me poser quelques minutes pour faire ma tambouille.

Mais si je dois partir en autonomie complète avec un scénario non-stop, je pense qu’on a là une bonne solution.
Ces barres ne remplaceront pas un repas mais sont plus sujettes à être assimilé tout au long de la journée, une toutes les heures, voir toutes les deux heures si vous avez opté pour des barres de 120gr. Un régime facile à transporter, sans besoin de matériel additionnel, et qui permettra de tenir quelques jours.

Pour moi, c’est un test réussi. Je suis ravi d’avoir découvert cette recette qui me sera bien utile. Je remercie Natoo et Van de me l’avoir partagé et permis de la partager à mon tour.

Quant à moi, je vous dis à très vite dans un prochain article !

Facebook Comments